Programme pour la promotion des énergies renouvelables, de l'électrification rurale et de l'approvisionnement durable en combustibles domestiques
Accueil » Le programme » Zones d’intervention

Zones d’intervention

Le caractère transversal de l’énergie conduit le PERACOD à réaliser ses activités au plan national mais aussi, à travers ses antennes régionales, au niveau des zones rurales dans le Bassin arachidier, en Casamance et dans la région de Saint-Louis.

Au niveau national

La composante planification de la politique énergétique intervient à l’échelle nationale à travers son accompagnement de l’équipe "Système d’information énergétique" de la Direction de l’Energie.

Au niveau régional

Depuis le début de l’année 2011, la sous composante Aménagement Forestier soutient 4 régions (en l’occurrence Fatick, Kaolack, Ziguinchor et Kolda) dans la démultiplication de l’aménagement participatif des forêts grâce notamment au renforcement des capacités techniques et financières des collectivités locales et du service forestier.

Dans le bassin arachidier

La composante planification de la politique énergétique intervient dans la région de Kaolack avec une activité dont le principal objectif consiste à dresser un schéma des flux de combustibles domestiques qui approvisionnent la zone urbaine de Kaolack. Le schéma d’approvisionnement résultant de cette étude pourra être utilisé pour renforcer la pertinence dans le choix des zones d’action à l’échelle locale.

Elle intervient aussi à l’échelle locale où elle appuie le volet forestier pour l’élaboration de bilans bois-énergie sur la communauté rurale de Diossong.

Elle poursuit ses investigations dans le développement d’outils pour l’intégration des aspects énergétiques dans l’élaboration des plans locaux de développement. Ces outils seront testés dans le cadre de la révision du PLD d’une communauté rurale bénéficiant d’un accompagnement du PBA.

Dans les régions de Fatick, Kaffrine et Kaolack, le volet forestier intervient dans les communautés rurales de Diossong, Djilor, Thiomby, Keur Baka, Médinatou Salam II, Diamagadio, Mbadakhoune, Ndiaffat, Gainthe Kaye, Ndiédieng et la commune de Nganda.

La zone d’intervention du volet Foyers améliorés Sénégal (FASEN) est principalement la ville de Kaolack et les communautés rurales de Diossong et Thiomby où sont menées des activités de commercialisation de foyers améliorés à partir de centres de production dont les implantations sont appuyées par le PERACOD.

Le volet FASEN mène également des activités à Dakar avec notamment le renforcement de capacités d’une association d’artisans producteurs de foyers améliorés, partenaire du FASEN : "le Regroupement des Forgerons de Dakar"

Il intervient accessoirement en assistance technique dans d’autres zones du Sénégal pour des partenaires au développement menant des activités dans le domaine de la diffusion des foyers améliorés. (exemple : le Projet des Villages du Millénaire - PNUD).

Le volet combustibles domestiques alternatifs intervient :

  • Au niveau de la ville de Kaolack : mise en œuvre d’une filière industrielle de production de charbon à partir de la coque d’arachide.
  • Au niveau des communautés rurales de Diossong , Nganda et Médinatou Salam) : mise en oeuvre de petites filières artisanales dont la production est destinée à une consommation locale. La matière première est toute biomasse inutilisée avec comme liant l’argile.

Le volet Electrification rurale / ERSEN intervient dans six communautés rurales : Thiombi, Ndiago, Ndiebel, Wack Ngouna, Kaymor, Keur Maba Diakhou

En Casamance

Dans cette région naturelle, le volet forestier intervient dans les régions de Ziguinchor et Kolda, plus précisément dans la forêt classée des Kalounayes (communautés rurales de Coubalan, Ouonck, Tenghory et Niamone) et dans les forêts communautaires des CR de Dioulacoulon, Bagadadji et Guiero yoro Bocar.

Le projet ERSEN intervient dans sept communautés rurales : Sare Bidji, Médina El Hadj, Bemet Bidjini, Sansamba, Djiredji, Kolibantang, Karantamba

Dans la région de Saint-Louis

Le volet combustibles domestiques alternatifs intervient :

  • au niveau de la ville de Saint-Louis : développement d’une filière semi-industrielle de production de briquette de charbon à partir du poussier de charbon et de l’argile comme liant.
  • au niveau de Ross Béthio et quelques communautés rurales de la région du fleuve touchées par la problématique du typha : mise en œuvre de petites filières artisanales dont la production est destinée à une consommation locale. La matière première est le typha avec comme liant l’argile. Il s’agit d’une production de charbon de typha.

Contact | À propos | Plan du site