Programme pour la promotion des énergies renouvelables, de l'électrification rurale et de l'approvisionnement durable en combustibles domestiques
Accueil » Documentation » Combustibles alternatifs » Potentiel en balle de riz dans le delta du fleuve Sénégal.

Potentiel en balle de riz dans le delta du fleuve Sénégal.

Peracod, août 2005

On connaît 4 utilisations principales de la Balle de riz :

Anti-moustiques

Les animaux des troupeaux sont souvent fortement dérangés la nuit par les moustiques. Cela les empêche de bien se reposer et rend alors plus difficile la conduite des animaux. (possibilité de maladies associées ?). La balle de riz est répartie en petit tas autour et dans le troupeau qui passe la nuit. Les tas sont allumés avec une braise. La combustion est lente et sans flamme et elle produit beaucoup de fumée qui agit comme répulsif anti-moustique.

Couverture de petite meule de carbonisation

La balle de riz est à la fois utilisée comme combustible et isolant à l’air pour la carbonisation du bois dans des petites meules. Le bois (qu’il soit sec ou vert) est d’abord entassé en un petit tas. Au centre du tas, on a préalablement mis de la peille ou du papier ou du petit bois bien, qui est allumé lorsque le tas de bois est terminé. Après l’allumage, le tas de bois est complètement recouvert de balle de riz qui fait alors office d’isolant pour le bon déroulement de la carbonisation. On rajoute en haut du tas de balle de riz, un charbon de bois incandescent qui va entraîné la combustion de la Balle de riz. Comme cette combustion est lente, elle va fournir la chaleur complémentaire nécessaire au bon déroulement de la carbonisation du bois tout en conservant l’étanchéité de la meule. La balle de riz laisse beaucoup de cendres après combustion, qui continuent à jouer le rôle d’isolant pour la carbonisation. On trouve de nombreux sites de carbonisation de ce type dans les villages et en brousse, et qui sont utilisés régulièrement ou occasionnellement. A noter que la carbonisation du bois dans la zone est illégale.

Isolant dans les briques cuites

Mélangée à l’argile avant cuisson, la balle de riz peut apporter des caractéristiques isolantes aux briques cuites. Les petits morceaux de balle de riz sont en effet gazifiés lors de la cuisson et créent des micros alvéoles au sein de la brique. Ces petites poches d’air apportent un plus en terme d’isolation thermique.

Confection de son

Déjà au niveau des petites décortiqueuses, la balle de riz est broyée et mélangée avec tous les autres sons. On obtient en effet qu’un seul type de son où tout est mélangé. Au niveau des grandes rizeries (qui séparent son et balle de riz), certains valorisent la balle de riz seule en un son de mauvaise qualité. Ces gens sont des opérateurs privés qui broient la balle de riz (avec les petites décortiqueuses), la mettent en sac et la vendent comme aliment pour bétail à Dakar et en Mauritanie. Le marché semble plus porteur en Mauritanie qu’au Sénégal. Parfois le sac de Balle de Riz (environ 15 kg) est acheté à 100 FCFA au niveau des rizeries pour être revendu entre 1000 et 1500 FCFA comme « son ». Cependant cet aliment de mauvaise qualité a entraîné quelques problèmes au niveau des troupeaux (maladie, gonflement de ventre…), ce qui fait que certains opérateurs ont arrêté l’activité.

Contact | À propos | Plan du site