Programme pour la promotion des énergies renouvelables, de l'électrification rurale et de l'approvisionnement durable en combustibles domestiques
Accueil » Nos composantes » Approvisionnement durable en combustibles domestiques » Démultiplication de l’aménagement forestier au niveau régional

Démultiplication de l’aménagement forestier au niveau régional

L’aménagement participatif des forêts est une priorité nationale. Pour le service forestier tout comme les collectivités locales, l’élaboration et la mise en oeuvre des plans d’aménagement, de la planification des travaux et des coupes forestières, sont des outils indispensables à la gestion durable des forêts.

Entre 2004 et 2008, le PERACOD a accompagné le service forestier et 10 communautés rurales du bassin arachidier et de la Casamance dans le cadre d’une phase test. Au vu des résultats concluants et de l’engagement des acteurs locaux, en 2009, la composante forestière du PERACOD s’est proposé de relever le défi de la démultiplication en accord avec la politique de régionalisation promue par l’administration forestière du Sénégal.

Potentiel d'aménagement des forêts dans la région de FatickEn complément des actions d’aménagement forestier relatives à la production de bois et de charbon de bois et afin d’améliorer les bilans régionaux offre/demande en bois énergie, il est nécessaire de développer des stratégies de réduction de la demande en bois énergie. Les actions entreprises visent principalement la promotion de l’utilisation des fourneaux améliorés, permettant de réduire la consommation de bois d’environ 40% et charbon de bois de 30 %. De plus, la vulgarisation de la meule améliorée «  Casamance » pour la carbonisation du bois permet une production plus efficace de charbon de bois. Enfin, il est envisagé de promouvoir des combustibles alternatifs, c‘est-à-dire tout combustible biomasse autre que celui provenant du bois (par exemple le charbon à base de coque d’arachide, de typha et de poussier de charbon).

Après la phase test dans les quatre régions ciblées, les méthodologies et les outils éprouvés seront capitalisés et diffusés afin de mobiliser des appuis techniques et financiers des partenaires supplémentaires. L’intervention de ces acteurs pourrait permettre la démultiplication de l’approche régionale en vue d’un approvisionnement durable des ménages en bois et charbon de bois à l’échelle nationale.

Les conseils régionaux de Fatick, Kaolack, Ziguinchor et Kolda ont engagé une réflexion approfondie et concertée visant la formulation d’une stratégie régionale pour la démultiplication de l’aménagement participatif des forêts et l’approvisionnement durable en combustibles domestiques. Des plans d’action dans chaque région ont été élaborés en juin 2010

La stratégie

La stratégie de démultiplication se décompose en six points clés :

  • La région, avec l‘appui du service forestier, établit un plan d’action régional d’aménagement participatif et d’approvisionnement durable en combustibles domestiques, s‘inscrivant dans le Plan d‘Action Environnemental Régional.
  • La région met en place un comité de pilotage regroupant l‘ensemble des services techniques, des institutions territoriales et des partenaires au développement. Un assistant technique est recruté par la région pour assurer le suivi régulier et l‘évaluation des activités dans les communautés rurales, sous la supervision du comité.
  • Les communautés rurales concernées recrutent chacune un volontaire communautaire issu du terroir et chargé, en collaboration avec l‘agent des Eaux et Forêts, de l‘appui conseil auprès des populations engagées dans la gestion des forêts de leur terroir. Ce volontaire recevra une formation et disposera d‘un ensemble d‘outils méthodologiques simples pour le guider pas à pas.
  • La démarche pour la mise en aménagement participatif des forêts est testée dans de nombreux sites et est en cours de validation par la Direction Nationale des Eaux et Forêts. Des outils standardisés permettent un travail homogène entre les volontaires d‘une région et entre les régions.
  • La région, appuyée par le service forestier, mène une politique active pour promouvoir son plan d’action régional (site internet, brochures, réunions) afin de mobiliser des appuis financiers, techniques ou humains. La diversité des actions forestières et la structure du dispositif régional offre des opportunités de cofinancements à un large panel de partenaires (programmes nationaux, coopération décentralisées, financements innovants,…).
  • Un « fonds forestier régional », géré par le comité de pilotage permet de financer les subventions aux communautés rurales. Il est alimenté par une quote-part des recettes générées par les différentes filières forestières et par les partenaires au développement.

Les impacts

Sur la base des objectifs fixés dans les plans d’action régionaux d’aménagement participatif des régions de Fatick, Kaolack et Ziguinchor, on peut s‘attendre, sur une période de 30 ans aux impacts suivants :

  • L’approvisionnement durable en bois et charbon de bois d’environ 39 000 ménages, soit environ 390 000 personnes.
  • 12 300 ha de déforestation évitée grâce à la meilleure gestion de la ressource ainsi que la réduction de la consommation de charbon.
  • 130 millions de tonnes équivalentes de CO2 évitées. Sur le marché volontaire du carbone, ceci correspond à une valeur de 324 millions d’euros.
  • Plus de 13 millions d’euros de recettes chaque année pour les parties prenantes (exploitants, comités de gestion de la forêt, revendeurs, communautés rurales, régions, etc.).
  • 4,5 millions d’euros économisés chaque année par les ménages grâce à l’utilisation des foyers améliorés.
  • Environ 5 000 emplois créés.

Contact | À propos | Plan du site