Programme pour la promotion des énergies renouvelables, de l'électrification rurale et de l'approvisionnement durable en combustibles domestiques
Accueil » Nos composantes » Approvisionnement durable en combustibles domestiques » Biocharbon et technologies performantes de carbonisation

Biocharbon et technologies performantes de carbonisation

Les résidus agricoles, agro-industriels et le poussier de charbon de bois constituent des sources d’énergies alternatives aux combustibles traditionnels. Leur promotion s’inscrit dans la perspective de lutte pour la protection de l‘environnement et offre une gamme diversifiée de combustibles aux ménages à un prix socialement acceptable et économiquement viable pour les opérateurs.

C’est à ce titre que le PERACOD appuie l’émergence d’entreprises de fabrication du biocharbon à partir de la biomasse inutilisée mais aussi à partir de la poussière de charbon de bois qui se dépose généralement au fond des sacs et qui représente 15 % de la production de charbon de bois (étude PERACOD, 11/2006).

Il s’agit ainsi de valoriser, à travers des filières artisanales, semi artisanales et industrielles, la production de charbon à base de poussier de charbon, de Typha, de balle de riz et des coques d’arachide.

Pour la production du charbon de bois, le PERACOD encourage l’utilisation de fours de carbonisation améliorés qui ont un rendement supérieur aux méthodes traditionnelles.

La consommation des produits séchés ou fumés tels que le poisson est très importante au Sénégal. Il y a dans ce domaine une réelle opportunité d’économiser le combustible lors de la production de ces produits simplement en utilisant des fours plus économes. Ces technologies sont aussi promues par le PERACOD auprès des groupes de producteurs.

Le PERACOD vulgarise des technologies améliorées pour le fumage du poisson par exemple. Avec ces méthodes, la consommation de bois est réduite et les rendements plus importants.

Les impacts

Chaque mois, environ 4 tonnes de biocharbon à base de poussier de charbon de bois sont commercialisées dans la région de Saint-Louis.

Le biocharbon est qualifié de bon produit de substitution au charbon de bois. De l’avis d’une utilisatrice dans la commune de Saint Louis, présidente d’un Groupement de Promotion Féminine  : « Autrefois, je consommais 2 kg de charbon de bois pour préparer le repas de midi et maintenant j’utilise la même quantité de biocharbon mais cela me revient moins cher. J’économise actuellement 250 FCFA par repas en achetant le biocharbon au lieu du charbon de bois ». En une année, cette femme pourrait économiser plus de 150 000 FCFA (228 EUR). La consommation de biocharbon contribue à la création d’emplois et à long terme à la protection des forêts en diminuant le besoin d’approvisionnement en charbon de bois.

« Le biocharbon c’est bon ! Car il n’a ni fumée, ni odeur, et en plus c’est très économique. Il est un peu plus difficile à allumer que le charbon de bois, mais il dure plus longtemps »

Contact | À propos | Plan du site